De la pub sur mon blog !

Depuis le 6 août 2014, Over-blog m’impose de la publicité encombrante et non désirée sur mon blog. Je ne touche et ne veux absolument rien gagner comme argent venant de cette pub. Je n’ai aucun contrôle sur le type de pub qu’Over-blog met sur mon beau blog, et qui vient le polluer. Si cela devient insupportable, je n’hésiterais pas à le supprimer.

Bonjour et bienvenue

Mise à jour le :   8 août 2014
Suite à de nombreuses demandes dans ce sens, j'en viens à préciser que je ne fais pas d'estimation de prix, ni d'expertise, ni de rédaction d'annonce pour les jumelles que vous voulez vendre.

Bienvenue sur mon blog !
 
Ce blog est consacré aux instruments d’optique (télescopes, jumelles, microscopes, loupes binoculaires, longues-vues terrestres, appareils photos) que j’ai en ma possession ou qui me font rêver.
J’ai toujours été attiré par la plus haute qualité et en matière d’optique on retrouve toujours sur le matériel haut de gamme le sigle APO. C’est la contraction de « apochromatique » pour signifier que la correction des aberrations chromatiques est à son plus haut niveau.  Les optiques APO sont tout simplement les meilleures.
 
Pour pouvoir apprécier de tels instruments d’optique, il faut avoir une capacité d’observation en rapport ; en un mot : une vue de lynx ;-)
 
Pour ceux qui sont passionnés par l’optique, les noms de Leica, Zeiss, Nikon, Pentax, Swarovski, Leitz, Kowa, Televue, Takahashi, Wild, Will Optic, Kern,… sont bien connus.
 
Ce qui est sûr c’est que quand on a la chance de jeter un coup d’œil dans un de ces instruments, personne ne reste indifférent. C’est WAW !!
 
Mon but est donc de vous parler de ma passion pour l’optique, des tests que j’ai pu faire, des bricolages, de l’actualité de certains matériels.
 
Mon rêve est d’acquérir d’autres optiques de ce genre, toujours meilleures…
C’est mon Objectif…APO !
Jeudi 20 mars 2008 4 20 /03 /Mars /2008 19:38

Parcours d’un passionné d’optique

 

 

Dès mon plus jeune âge, j’ai été attiré par l’optique.

Pour mes 9 ans je crois, j’ai reçu une loupe, une simple grosse loupe que j’ai encore, mais avec laquelle je me suis amusé pendant des mois à observer tout et n’importe quoi qui passait à ma portée : des pépites d’or, bien sûr, que je recherchais dans le gravier autour du bâtiment, des mouches, des épis de blé, les lignes des feuilles des arbres, les empreintes des mains, l’œil de mon frère, etc…

 

  loupe.jpg

 

Pour mes 10 ans, j’ai reçu une longue-vue qui grossissait de 10 à 30 fois ! Cette fois je pouvais observer ce qui se trouvait loin, comme les pirates des Caraïbes !

 

  Longue-vue.jpg

 

 

Plus tard j’ai reçu un microscope de gamin avec lequel s’ouvrait pour moi le monde du tout petit, de l’invisible même.

 

Vers mes 15 ans voilà que j’attrape le virus de l’astronomie, et que je fais de fréquentes rechutes. J’avais bricolé une lunette astronomique avec l’objectif et l’oculaire de ma longue-vue, ainsi que d’un prisme de jumelles pour avoir un renvoi coudé. Mon premier livre qui m’a aidé dans cette réalisation : le guide Marabout-Flash de l’astronomie.

 

  Marabout-Flash-Astronomie.jpg

 

Mon père avait une paire de jumelles 7x50 qui donnait des images impressionnantes, surtout avec un effet de perspective énorme. Quand on allait faire des tours en montagne, un des meilleurs moments c’était quand il dégainait ses jumelles. Pour l’astronomie, je me rappelle que j’étais mordu jusqu’au point d’aller me coucher dans la neige par des moins 5 ou moins 10°c pour observer les étoiles avec ces jumelles.

Une fois, alors que j’observais avec ma petite lunette de 32 mm, j’ai soudain vu apparaître un astre rond avec un anneau : c’était Saturne !!! C’était tout simplement incroyable. Comment aurais-je pu savoir qu’on pouvait la voir avec une aussi petite lunette ? J’ai ensuite commencé à « apprendre le ciel », à me repérer de mieux en mieux. J’avais envie de me payer un télescope, mais le prix était hors de portée.

Vers mes 19 ans, mon père, voyant que ma passion ne me quittait pas, a soudain eu un acte de bonté rare et m’a dit : « Si tu veux, je te paye ton télescope » ?!

 

Mon choix était fait, même si ça n’a pas été facile : un Mizar AR-6 de 120 mm à F/D=6. Pour l’époque c’était un rapport d’ouverture très court, avec une excellente optique et une très bonne monture également. La preuve c’est qu’elle a été copiée depuis sans discontinuer, même par les plus grandes marques. J’avais privilégié la qualité au détriment d’un plus gros diamètre, choix que je ne regretterai jamais.

Par contre, j’avais pris aussi des accessoires que je regrette, vu qu’ils ont doublé la facture pour pas grand-chose : moteur d’entraînement horaire, viseur polaire, oculaire réticulé éclairé. Si c’était à refaire, je prendrais un plus grand diamètre (dans la même marque) mais sans les accessoires, pour le même prix final.

 

Pourquoi un si petit télescope ? me direz-vous ! Il ne faut pas oublier que dans les années 80-85, la progression recommandée pour les instruments était la suivante : lunette azimutale de 60 mm, lunette équatoriale de 70 mm, télescope équatorial de 115/900, le grand classique, avec tous ses défauts (notamment son instabilité). Pour les riches, il y avait ensuite le Célestron C8 orange de 20 cm de diamètre, qui a fait rêver des générations d’astronomes amateurs. Les instruments plus grands, en Europe, étaient très rares, et de fabrication amateur. Pendant ce temps, en Amérique, ils avaient des télescopes de plus en plus grands, jusqu’à 60 cm !

 

J’ai toujours mon Mizar, que j’utilise de temps en temps.

 

En 1997, passage annoncé de la comète Hall-Bop. La passion revient et je m’achète des jumelles géantes (pour l’époque) Fujinon 16x70.

Ces jumelles installées sur trépied donnent une telle qualité d’image que j’ai pu observer les détails dans le costume d’Arlevin de la fête des Vignerons, en Suisse, à plus de 6 kilomètres de distance !

 

J’avais délaissé l’astronomie pour d’autres passions, mais vers l’an 2000 je m’y suis remis. Depuis longtemps j’avais envie de construire un télescope de mes mains, en entier, y compris la taille du miroir. J’ai enfin intégré un club d’astronomie de ma région, là ou sévissait toujours un des rares passionnés à toujours construire ses télescopes en entier.

 

Mais finalement je ne l’ai pas fait, manque de temps, d’envie, et plus intéressé par des modèles du commerce. Ce que l’astronomie avait changé en 20 ans ! Le matériel aussi. Les caméras CCD, les Webcams faisaient leur apparition, les photos obtenues avec celles-ci et une lunette de 100 mm dépassaient ce qui se faisait avant avec des télescopes de plusieurs mètres de diamètre et des plaques photographiques.

 

En 2003, pour fêter mon départ volontaire de mon ancien boulot, j’ai décidé que je méritais bien une récompense, et je me suis enfin offert un instrument de rêve, qui me faisait de l’œil depuis très longtemps : mes jumelles Leica Trinovid 10x50 BN. Ça m’a coûté un prix de fou, mais à chaque fois que je regarde là-dedans, je me délecte de cette qualité. Je ne regretterai jamais cet achat.

 

En été 2005, j’aperçois des jumelles Leitz-Wetzlar 8x30. Comme dirait quelqu’un à qui la même aventure est arrivée, « Mon sang ne fit qu’un tour !». Je garde mon self-control, affiche mon air de ne pas trop m’y intéresser, et essaye de trouver un défaut pour faire baisser le prix. Et je trouve, car mon œil de lynx ;-) me permet de voir en un clin d’œil ce que vaut une paire de jumelles. Celle-ci a un des pontets d’oculaire plié. Elle a dû tomber une fois. Je parviens donc à les avoir pour un bon prix, en sachant que je saurais certainement redresser ce pontet, ce que j’ai réussi sans mal. Par contre, gros malin, je n’avais pas vu qu’il y avait un éclat de verre à l’intérieur, éclat provenant d’un côté d’un des prismes (ce qui explique que je ne l’avais pas vu). Impossible d’ouvrir ces Leitz ?! J’ai été obligé de les confier à un des rares opticiens dignes de ce nom, qui m’a réparé ça à merveille.

 

De temps en temps, j’achète en seconde main des paires de jumelles, mais attention, pas n’importe lesquelles. Elles doivent être impeccables au niveau de la netteté du champ, de la facilité d’utilisation avec ou sans mes lunettes correctrices, de la stabilité de la mise au point, du rendu des couleurs etc.

 

En automne 2005, voilà-t’y pas que je tombe nez à nez avec un microscope Will-Optik. Je veux dire un vrai microscope professionnel des années 50-60 (pas les jouets pour enfants, assez fréquents), tout noir, très lourd, avec 5 objectifs sur la tourelle. Made in Germany à Wetzlar. Pour ceux qui aiment l’optique, cette ville vous dit sûrement quelque chose. Embarqué !

 

Microscope-mod-le--8-.jpg

 

Récemment, j’ai trouvé un deuxième microscope Wild M-20 des années 50. Il est toujours mieux que les instruments qu’on vend actuellement et qui ne sont que des pâles copies.

 

Actuellement je suis intéressé par des jumelles géantes semi-APO de 120 mm de fabrication chinoise, et je suis en train de récolter toute la documentation valable pour faire le bon choix. Pensez donc, des jumelles de ce diamètre coûteraient de 5 à 10 fois ce prix dans d’autres marques. Pour ce que j’en ai lu, et essayé moi-même (car rien ne vaut un test personnel) elles seraient d’une très bonne qualité optique et d’un rapport qualité prix imbattable.

 

Voilà donc la revue d’une partie de mes instruments d’optique.

Bien que passionné, et étant capable de réparer certaines pièces, de savoir juger la qualité de certaines optiques,  je ne suis pas un expert, loin de là.

 

J’ai décidé de créer un blog là-dessus pour faire partager ma passion, de nouer des contacts, et d’échanger toutes sortes de renseignements.

 

Bonne lecture, et n’hésitez pas à prendre contact avec moi.

 

Lynx

Par Lynx - Publié dans : Organisation du blog
Ecrire un commentaire - Voir les 24 commentaires
Retour à l'accueil

Objectif-APO in every language

 

Drapeaux mini

 

 

Objectif-APO in english

Objectif-APO in every language

http://babelfish.yahoo.com/      

http://translate.google.com/

How does it work ? 

Drapeaux mini 

 

Je recherche

Étant passionné par tout matériel d’optique, je suis continuellement à la recherche de jumelles, microscopes, télescopes, longues-vues terrestres etc.
 
Actuellement ce qui me ferait le plus plaisir c’est une vraie loupe binoculaire haut de gamme, genre Zeiss, Leica, Olympus.
 
Si vous avez un de ces instruments à me proposer ou à me donner, je l’accepterais volontiers.
Je peux me déplacer partout en Belgique ou plus loin.


Mon deuxième blog sur ma collection d'ordinateurs de poche des années 80 :
Le temps du K-O
             Casio-FX-850-P.jpg

Compteurs

Nombre de visites depuis le 18 mars 2008 :

FreeCompteur.com 

 freecompteur=

compteur
compteur

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Ma collection

Liste de mes instruments d’optique

   

Jumelles

 

Komz 4x20

Praktica Sport Petite 8x21 MCF

 

BPO Made In USSR 8x30

Brenner Golden Optik            Blickwinkel 7,5° 8x30

Carl Zeiss Jena Deltrintem 8x30

Carl Zeiss Jena Deltrintem 8x30 étui Pécari

E. Leitz Wetzlar Binuxit 8x30

Hensoldt Wetzlar Diagon 8x30

Kern Aarau Armee-Modell 1970 8x30

Mercury 8x30

Millieme 8x30

OIP Gand 8x30

 

Asahi Pentax Wide Field 11° 7x35

Revue Weitwinkel 10° 7x35

 

Barska 8x42

BPO Made In USSR 12x40

Willop Extra Wide Angle Field 9,5° 8x40

 

Admiral President GMC Luxus-Leichtglas Magnesium 7,2° 10x50

Kowa Featherweight Field 7° 10x50

Leica Trinovid 10x50 BN

Nikon 7,3° 7x50

Pallas 20x50

Phoenix Field 5° 12x50

SBS Extra Wide Angle Field 7° 10x50

Sirius Wide Angle 7° 10x50

Sotem Made In Russia          BPO 10x50

 

Fuinon FMT-SX 16x70

 

Jumelles d’observation militaires

 

OIP Gand 7x50

 

DF 10x80 DKL Jaune

DF 10x80 DKL Verte

 

Longue-vues

 

Viking 20x30 mm

Typnct-3 Made In USSR 20x50

   

Microscopes

 

Wild Heerbrugg Switzerland M20

Will-Optik Wetzlar

 

Stereo-microscopes

 

Loupe binoculaire chinoise zoom 7x-45x

Hertel & Reuss Optik Kassel 40x

Lomo MBC-10

Meopta 150x

Nachet France 10x

Wild Heerbrugg Switzerland M4A

Zeiss Stemi 3 zoom 4x 

 

Objectifs

 

Leitz Wetzlar Germany Epis 1:3,6  325 mm

Nikkor AIS 180 mm F 2,8

 

Telescope

 

Mizar AR-6 120 mm F/D=6

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus